Les associations Get Up ! et Pick Up Production sont de retour à Stereolux pour la 3e édition de Streets & Yards, dédiée aux croisements entre reggae et hip hop ! Avec : STAND HIGH PATROL sound system + SCRED CONNEXION + JOE PILGRIM & THE LIGERIANS + BAVOOG AVERS + GENTLEMAN’S DUB CLUB + DEE NASTY + BRAIN DAMAGE + SOLO + ROOTS ATAO + BASS ADDICT & 42TIME

Salle Salle Maxi en version sound system / salle Micro pour les lives
+ Mapping & illustrations : Diazzo & Kazy

Stand High Patrol Sound System

Après avoir écumé́ les sessions sound system de France et d’Angleterre, Rootystep et MacGyver se mettent à collectionner des disques et décident, au début des années 2000, de monter leur propre sound system. Ils sont rapidement rejoints par PUPAJIM qui devient le MC, le chanteur et le compositeur officiel du sound. Stand High Patrol séduit en proposant un son dub novateur qui bouscule les conventions, s’insiprant des productions dub stepper anglaises. En 2016 les « trois musketeerz » ont fait du chemin, et proposent des sonorités naviguant entre dub, reggae digital, hip-hop, new wave et jazz, notamment avec l’arrivée du trompettiste Merry.

 


Scred Connexion

Collectif emblématique du 18e arrondissement de Paris, « la Scred » a quasiment placé Barbès sur la carte du rap Français. Haroun, Koma, Morad et Mokless prennent une direction commune en 1998 dans le sillage de Fabe et se font la promesse d’évoluer hors de la tendance. C’est DJ Cut Killer qui les réunira pour la toute première fois sur la mythique compilation Opération Freestyle. S’en suivra la sortie de nombreux maxis, albums communs et solos, dont les morceaux Bouteille de gaz ou encore Vieux avant l’âge font partie des classiques qui ont bercé plusieurs générations d’auditeurs de rap. Dix-huit ans après la naissance du collectif, ses membres opèrent toujours en scred, même si « la Scred sur scène, c’est de la bombe et les vrais le savent ».

 


Joe Pilgrim & The Ligerians

Le chanteur franco-béninois Joe Pilgrim est connu en France, et plus particulièrement dans la région lyonnaise, pour avoir collaboré avec de nombreux artistes activistes de la scène reggae, dub et sound system (Dub Addict, le groupe Inner Rose, Kaly Live Dub, Kanka, Panda Dub, Mayd Hubb…). En 2014 il rencontre The Ligerians, groupe connu pour avoir sorti au cours de ces dernières années trois albums qui ont marqué les esprits avec le chanteur Rod Anton. De cette rencontre est né l’album Intuitions, sorti en novembre 2015 et qui fait l’unanimité. Douze titres de pur reggae roots jamaïcain agrémenté de dub, à découvrir en live !

 


Bavoog Avers

Littéralement « Crotte de nez » en anglo-javanais. Bavoog Avers rassemble la partie la plus jeune et fougueuse du collectif lyonnais l’Animalerie, à savoir le groupe CDK et Nadir. Soucieux de s’extirper du carcan rap-boom-bap-punchline, les “BVGV” fondent leur propre entité avec pour objectif de développer un univers unique et actuel. Ils forment ensemble un supergroupe de bons copains, à la fois rappeurs et beatmakers, combinant leur savoir-faire pour modeler un son impulsif, habile, parfois absurde, à la croisée du rap et de l’électro. En attestent leurs clips à l’esthétique léchée ainsi que leur premier EP Pannacotta (2014), auquel donnera suite cette année le premier EP solo d’Eddy Woogie, Tout Eddy.

 


Gentleman’s Dub Club

Le groupe Gentleman’s Dub Club a été formé en 2006 dans un sous-sol de Leeds en Angleterre. Après s’être révélé comme l’un des groupes le plus énergique de la scène émergente en bass music, les Gentleman ont surpis les foules de Goa à Glastonbury, en passant par le Outlook Festival en Croatie. Cette formation de 9 musiciens, qui est soutenue par les plus grands spécialistes de reggae en Angleterre tels que David Rodigan ou Earl Gateshead (Trojan Sound System), a sorti son deuxième album « The Big Somke » en France en novembre 2015, un opus aux influences reggae variées mélangeant les sonorités Roots, Reggae, Ska et Dub.

 


Dee Nasty

Le papa du hip hop en France. Apportant le feu d’outre-Atlantique tel le Prométhée des années 80, Dee Nasty importe à lui seul un mouvement qui fera de l’hexagone sa deuxième maison. Il donne quasiment naissance au rap français avec Lionel D en 84, sur Paname City rappin’. Les premières block-parties du pays se font également sous son impulsion, au terrain vague de La Chapelle où il s’impose comme pionnier du scratch hexagonal en quête du beat parfait. A l’époque, il enchaîne les allers-retours entre les radios, les disquaires new yorkais et les clubs parisiens au rythme d’au moins un disque acheté par jour. 30 ans plus tard, le hip hop a bien grandi et sa discothèque aussi. Il en jouera un aperçu aux platines sur l’imposant sound-system du Stand High Patrol posé à même le sol. Vibrations garanties !

 


Brain Damage

Considéré comme l’un des fondateurs de la scène dub en France, Martin Nathan aka Brain Damage crée dès 1999 le premier live machine du genre. Après avoir produit et établit des connections avec des maîtres du style en Angleterre (Zion Train, Alpha & Omega, The Disciples, Tena Stelin), il rejoint en 2006 l’écurie Jarring Effects. S’en suit une trilogie d’albums expérimentaux et conceptuels réalisés en collaboration avec des artistes internationaux. Il alterne ensuite collaborations (High Tone, Vibronics, Sir Jean) et travaux en solo. En 2015, le dubber français réalise un nouvel album qui nous entraine dans les vapeurs jamaïcaines, à la rencontre de cinq chanteurs légendaires que sont Ras Michael, Kiddus I, Winston McAnuff, Horace Andy et Willi Williams.

 


Solo

Solo et son palmarès éloquent représentent tout un pan de l’histoire du hip hop français : danseur pionnier faisant partie des premiers à smurfer au Trocadero dans les années 80, membre de l’émission H.I.P H.O.P sur TF1, MC et producteur au sein du groupe Assassin ou derrière les manettes de la bande-son de La Haine… Touche-à-tout, il officie désormais derrière les platines. Avec le collectif Smells Like Hip Hop, le parisien met son énergie au service de la danse et des valeurs positives que véhicule le hip hop. Dans les soirées Toxic, ou lors de ses sets au Social, on a pu l’entendre jouer autant du rap que du punk ou de l’électro aux côtés de Brodinsky, Pone, Cassius ou encore Dee Nasty.

 


Roots Atao

Originaire de Bretagne, Roots Atao est un sound system roots et dub actif depuis plus de 10 ans, qui accompagne et collabore notamment avec Stand High Patrol. En Février 2014, le sound crée son label «Roots Atao Productions» avec un premier EP vinyle et numérique, résultat de plusieurs collaborations avec des artistes de l’ouest de la France.

 


Bass Addict & 42Time

Bass Addict est une émission de radio reggae / hip hopop existant maintenant depuis 12 ans sur les ondes nantaises de Radio Prun’.  Animée par par Deewaï, dR JaKson, Mc Nasara, & Trez. Papa Faya & Mac Guinche au contrôle, 42Time était une émission bien connue des auditeurs de Prun’ il y a quelques années. Retrouvez la sélection spéciale Streets & Yards autour du Reggae music !

 


 

En partenariat avec Stereolux, Prun’ (92FM), Clack, reggaefrance.fr, talawa.fr, culturedub.fr, reggae.fr et Uplift !

Partager

En relation

Exposition
Rencontre avec le collectif Prison 44

Mercredi 23 août
Ancienne maison d'arrêt, Nantes

En savoir plus
Evénement
Flash tattoos à Entrez Libre

Du 27 juillet au 27 août 2017
Ancienne maison d'arrêt, Nantes.

En savoir plus