Alors que les expérimentations autour des interventions artistiques en urbanisme se multiplient¹, le Laboratoire de Transfert invite à s’interroger sur les nouvelles façons de faire la ville associant porteurs de projet d’urbanisme transitoire, médiateurs culturels, opérateurs urbains et collectifs d’usagers.

Artistes, opérateurs culturels, usagers, urbanistes... quand l'urbanisme transitoire rebat les cartes de la fabrique de la ville

Reconnus pour leur capacité à produire du frottement² et à favoriser l’expérimentation avec les habitants, les artistes et les porteurs de projets culturels sont de plus en plus sollicités pour occuper des espaces vacants, des sites en devenir. De la micro-expérimentation à l’occupation d’une zone urbaine à aménager, ces projets ont en commun d’interroger les manières de faire des uns et des autres. Ensemble, les opérateurs urbains, culturels et sociaux expérimentent des nouvelles façons d’agir, font un pas de côté, et mettent en avant une fabrique de la ville en lien direct avec les problématiques d’un territoire. Dans une hybridation des mondes³, les métiers sont amenés à se redéfinir entre l’action artistique à court et moyen terme et le temps long de l’aménagement urbain.

Cette rencontre est donc l’occasion de recueillir différents témoignages et de mettre en débat l’évolution des méthodes et des rôles des acteurs de la fabrique de la ville. Comment les professionnels du BTP, de l’immobilier, et de l’urbanisme renouvellent leurs pratiques en présence d’acteurs culturels et d’artistes ? Quels sont les frottements qui s’opèrent ? Quels sont les moyens d’agir ensemble dans la fabrique de la ville de demain ?

En présence de :

Louis-Marie Beillard ; responsable d’opérations Hôtel Pasteur, TERRITOIRE RENNES
Hélène Morteau ; chargée d’étude, laboratoire PACTE
David Martineau ; adjoint à la culture, Ville de Nantes
Aurore Rapin ; coordinatrice de projet, Yes we Camp

Sous réserve :

Fabienne Quemeneur ; co-pilote de l’ANPU (Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine)

Modération par Pauline Ouvrard, architecte-urbaniste, Maître de conférence à l’École d’architecture de Nantes, auteure d’une thèse (Le nouvel esprit de l’urbanisme, Université de Nantes, 2016) et membre du laboratoire AAU (équipe Crenau).

En confrontant de nombreuses disciplines, Transfert pousse ses recherches au-delà du champ artistique, dans les recoins de l’urbanisme ou de la sociologie. Son laboratoire “pluridisciplinaire et indiscipliné” mène un travail d’expérimentations et d’observations, tout au long de l’avancement du projet, jusqu’en 2022. De nombreux temps d’échange et de discussion sont proposés pour favoriser le dialogue et l’échange entre experts, usagers et curieux. Plus d’informations : www.transfert.co/le-laboratoire

1 Voir à ce sujet : ARAB, BURCU OZDIRLIK, VIVANT, Expérimenter l’intervention artistique en urbanisme, Editions PUR, Espace et Territoires, 2016.

2 LE FLOC’H, Plan-Guide Arts et Aménagement des territoires –  pour un ré-outillage artistique des territoires. Etude nationale sous la direction de Maud Le Floc’h, Ministère de le Culture, DGCA 2016, www.arteplan.org.

3. GWIAZDZINSKI, L’hybridation des mondes : Territoires et organisations à l’épreuve de l’hybridation, sous la direction de Luc Gwiazdzinski. L’innovation autrement, 2016.

Partager

En relation

Concerts
Ico + Finale Buzz Booster Pays de…

Samedi 1er février 2020
Le 6par4, Laval

En savoir plus
Battles de danse
Festival Hip Opsession – danse

Du 20 février au 1er mars 2020
Nantes, Rezé, La Chapelle sur Erdre

En savoir plus
Rencontre
Les rencontres éclairées #2

Mardi 1er octobre 2019
Transfert, Rezé

En savoir plus